Offensive chinoise dans les médias africains

En janvier 2012, la télévision nationale chinoise, la CCTV, a lancé un décrochage quotidien d’une heure, en langue anglaise, sur l’actualité africaine. Ces programmes sont produits à Nairobi, capitale du Kenya, et une centaine de personnes y sont employés dont 70 africains. Objectif à court terme, concurrencer CNN et Al Jazeera afin d’apporter une information plus "positive" et moins pro-occidentale ou pro-arabe sur la Chine. Le vice-président kényan Kalonzo Musyoka avait alors appelé la CCTV à "donner une nouvelle image du continent" alors que “l’Afrique est souvent montrée (par les médias internationaux) comme le continent des calamités sans fins". Mais afin de donner « une nouvelle image de l’Afrique », où en tous cas une image plus proche des intérêts chinois que celles proposées par les médias des pays du Nord, Europe ou Etat-Unis, la Chine poursuit son offensive.

Présence sur tous les supports

Début décembre, le journal chinois de langue anglaise China Daily, à en effet annoncé le lancement d’un hebdomadaire à dominante financière sur l’Afrique. Public visé, les décideurs économiques et la nouvelle classe moyenne qui se développe, en particulier dans les pays anglophones du continent.

Et maintenant, c’est un site Internet, African News que lance l’Agence de presse officielle Xinhua. Toujours en langue anglaise, il propose bien entendu des informations sur les relations spécifiques entre la Chine et l’Afrique, mais surtout du contenu sur l’actualité du continent, quelques très belles photos, un peu de vidéo, et quelques articles culturels ou touristiques. Si l’angle est bien différent de celui des agences de presse occidentales, il n’en est pas pour autant africain...

Source: http://www.afrik.com/offensive-chinoise-dans-les-medias-africains

Inscription newsletter