Livres/Books

Documents

Order by : Name | Date | Hits [ Ascendant ]

De la démocratie en Amérique Alexis de Tocqueville, Volume 1 De la démocratie en Amérique Alexis de Tocqueville, Volume 1

Date added: 06/23/2012
Date modified: 06/23/2012
Filesize: Empty
Downloads: 0

Théoricien du libéralisme, Tocqueville montre dans De la démocratie en Amérique comment la démocratie s'est accompagnée des progrès de l'individualisme. Cependant, les droits individuels une fois proclamés et reconnus, ce goût pour la liberté s'est corrompu en passion pour l'égalité, favorisant la diffusion d'un esprit majoritaire et conformiste.

En effet, à force de réclamer les mêmes droits pour tous, les individus se contentent de revendiquer une égalisation de leur condition sociale et de leur mode de vie. Or, la majorité ne se reconnaissant que dans ce qui lui ressemble, l'obsession égalitariste finit par nuire à la créativité, toute volonté de différenciation étant par avance condamnée ; elle finit aussi par menacer les institutions politiques elles-mêmes. Uniquement soucieux de défendre leurs acquis sociaux et matériels, les individus se désintéressent de la chose publique et se replient sur leur vie privée, au profit d'une administration toute puissante dont la douce tyrannie menace à terme leurs libertés.

Cette analyse de la pensée unique et du conformisme démocratique fait de Tocqueville un auteur résolument moderne, dont l'oeuvre a eu une influence considérable et mérite plus que jamais qu'on la découvre. --Paul Klein

Au-delà du capitalisme, Peter Drucker Au-delà du capitalisme, Peter Drucker

Date added: 06/23/2012
Date modified: 06/23/2012
Filesize: Empty
Downloads: 0

Idées clés, par Business Digest

Le savoir est devenu la principale ressource de notre société

Les entreprises doivent se réorganiser autour de ce facteur de production essentiel et de ses principaux acteurs, les travailleurs du savoir.

L'Etat-Nation a multiplié, souvent à tort, ses interventions dans les domaines économique, social, fiscal et militaire

Les gouvernements de demain devront réduire leurs champs d'action et se soumettre à de nouvelles autorités supranationales.

L'objectif premier des pays reste l'amélioration de la productivité

Il doit donc s'appuyer sur une meilleure exploitation du savoir. L'éducation, et plus particulièrement la formation continue des travailleurs, en est la base incontournable.

Futuribles

Le savoir, affirme Peter Drucker dans ce livre, est désormais la principale source de création des richesses. Aussi ce qui compte, c'est la capacité à imaginer de nouveaux produits, de nouveaux services en mobilisant les ressources du savoir. L'entreprise du savoir sera donc une entreprise formée d'équipes de spécialistes s'engageant pleinement dans un travail commun. Elle sera faite de créativité, d'organisation, de vente, de suivi et de préparation de l'avenir. En posant la question du contrôle de cette entreprise, l'auteur soulève le problème de la propriété du capital. L'ère des grands capitalistes n'est pas tout à fait close, mais personne ne disposera de moyens aussi importants que les fonds de pension. Les vrais capitalistes seront de plus en plus les retraités, mais ils n'auront pas un comportement d'actionnaires. Ce qu'ils cherchent dans les entreprises, c'est tout d'abord une maximisation du profit, cependant ils réaliseront bien vite qu'ils ne sont pas vraiment outillés pour veiller à la bonne marche des entreprises dont ils sont quasi-propriétaires.

Il faudra donc, propose Drucker, mettre au point des systèmes d'audit d'entreprises fixant au management des objectifs et les soumettant à contrôle. Il faudra aussi mettre au point un véritable code de gestion des fonds de pension. Le monde capitaliste avait ses règles. Il est urgent d'organiser celles du monde post-capitaliste que Drucker ne présente pas comme un paradis mais comme une nouvelle aventure des sociétés développées. 

Inscription newsletter